12 octobre 2014

Tout petit dans un corps de grand

Jusqu'ici, la taille de notre crapaud n'était pas un problème.

Nous acceptions le regard et les questions des inconnus sur notre grand garçon qui ne parle pas très bien. 

Notre crapaud est grand pour son âge. Il a 2 ans 1/2 (né en mars 2012) et a passé le mètre. Il dépasse bien souvent d'une tête les enfants de son âge.  

De plus, au niveau moteur, il se débrouille très bien.

Ainsi, en le voyant, les gens lui donnent 4 ans. Sauf qu'il n'a pas le langage d'un enfant de 4 ans et que, dans sa tête, mon bébé n'a que 2 ans 1/2.

Il a parfois du mal à trouver sa place auprès des autres enfants.

Quand il joue avec des enfants qui ont plus de 5 ans, tout va bien. 

Quand il joue avec des enfants plus jeunes, ça devient plus compliqué.

Il chahute comme un enfant de 2 ans mais avec la force d'un enfant de 4 ans. Vous comprenez mieux.

Nous lui expliquons régulièrement qu'il doit faire doucement avec les enfants plus petits, qu'il est grand, lui, et qu'il peut faire mal aux autres, etc...

Jusqu'ici, nous avons pris l'habitude de justifier le comportement de notre crapaud par rapport à son âge auprès des parents de ses copains de jeu, plutôt compréhensifs.

Mais ce soir là, nous nous sommes heurtés à l'incompréhension.

Certainement des "parents modèles" mal dans leur peau qui avaient enfin trouvé plus mauvais qu'eux... et qui voulaient le montrer. Le problème, c'est qu'au lieu de nous le dire directement, ils s'en sont pris à Abel, 2 ans 1/2.

 

Rassurez-vous, chers "parents modèles", je suis une mère imparfaite, Charly est un père imparfait... mais l'avantage que nous avons sur vous, c'est que nous en avons conscience. 

La compétition entre parents me fatigue. Comment puis-je vous expliquer que je ne souhaite pas jouer à ce jeu ?

Aujourd'hui, le regard que vous portez sur mon fils me pose question.

Aujourd'hui, sa grande taille est un problème. 

Mais aujourd'hui, "parents modèles", je vais passer un dimanche agréable avec mes amours et je vais vous oublier pour ne penser qu'aux autres parents imparfaits mais compréhensifs.

 

Posté par Ninette et Craps à 13:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :